02/11/2011

Le futur RER passera à travers la Forêt de Soignes

rer,mobilite,sncb,foret de soignes,Bruxelles


http://www.soignes-zonien.net/gestion%20de%20la%20foret/rer/avis-des-associations-naturalistes

07:05 Écrit par Charles le brusseler | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : rer, mobilite, sncb, foret de soignes, bruxelles |  Facebook |

Commentaires

... et le TGV! (C'est même à cause du TGV, et non du RER, qu'on élargit les voies!)
Bonne lumière, aujourd'hui, n'est-ce pas?

Écrit par : Benoi Lacroix | 02/11/2011

Je suis un grand défenseur de la forêt... Mais il me semble que cet argument ne peut pas être invoqué pour ENCORE bloquer la progression du train et le désengorgement de la ville.
Cela fera des 10 de milliers de voiture en moins qui passeront près de la foret et CA aussi a une incidence sur la bonne santé de notre hetraie préférée

Écrit par : geomichel | 02/11/2011

Même si la forêt est belle, les câbles du chemin de fer restent hélas visibles

Écrit par : Calusarus | 02/11/2011

Cher GeoMichel, bien d'accord avec vous, il faut désengorger la ville, et les transports en commun (pour autant qu'on ne supprime pas de trains et qu'on n'augmente pas le prix du ticket... ah zut, trop tard) est la solution idéale. Ceci dit (donc), le système RER est une organisation de cadences + un modèle de voitures et d'équipage qui ne suppose pas d'élargissement de voies sauf parfois alentours de certains aiguillages. Donc, un simple RER n'aurait pas dû causer des élargissements (dommageables pour la forêt mais aussi pour le réseau écologique - ajout de murs très hauts - pour les centres urbains, les abords, etc). Ce qui doit être dit, c'est que l'aménagement du RER est une façade pour cacher la traversée par le TGV, et c'est le TGV qui nécessite un reprofilage des voies, des ponts, qui nécessite des murs, des voies nouvelles (qui, on peut le voir, passent au centre dans les gares, et ne comportent pas de quais). Le TGV Bruxelles-Luxembourg est certes utile, mais c'est dommage de taire les véritables raisons de ces aménagements. Le TGV a moins bonne presse car il concerne moins de monde, et pourtant c'est le TGV qui rapportera "un peu" à la SNCB, tandis que le RER est annoncé comme non-rentable déjà depuis 5 ans environ. Et c'est là que je jette un autre caillou dans la mare: Si on avait vraiment cherché à désengorger la ville (mais aussi la banlieue verte concernée - j'habite Rixensart et je vois des bouchons de navetteurs quotidiennement), et SI on avait pas avant tout pensé au TGV, ALORS on aurait pu développer un système de navettes bus gratuites dans les communes de la banlieue verte vers les autoroutes, et depuis les autoroutes vers Bruxelles, et ce sur des voies réservées (comme cela se fait ailleurs), des voies interdites aux voitures ou des voies prioritaires. Ce système aurait créé plus d'emplois (de chauffeurs), aurait détruit moins de centres urbains (voyez le centre de Rixensart), aurait pris l'espace aux voitures elles-même sur l'autoroute, forcerait de facto les conducteurs à délaisser la voiture (puisqu'ayant une bande de moins sur l'autoroute), et serait évolutif, souple, adaptable bien plus que des voies de chemin de fer.
Et à Bruxelles? Les parkings d'accès des navettes pourraient être connectées à la STIB, aux gares, à des taxis solaires et partagés (le système existe au Danemark depuis avant les GPS). Bref, on a tout pensé à l'envers et tête baissée, en version plus chère, plus lourde, plus raide.
Bonne journée!

Écrit par : Benoi Lacroix | 03/11/2011

Les commentaires sont fermés.